5 FAÇONS D'AIDER VOTRE ANIMAL À VIVRE PLUS LONGTEMPS

 

Vous chérissez les moments passés avec votre animal de compagnie ? Malheureusement, personne n’est éternel, mais vous pouvez faire des choix qui

maximiseront la durée et la qualité de vie de votre animal favori. Pour aider votre ami à quatre pattes à vivre plus longtemps, prenez le temps de lire ces cinq conseils qui l’aideront à mener une vie saine et heureuse… avec vous !

 

1. ÉVITEZ LE SURPOIDS

Tout comme pour les humains, le surpoids d’un animal peut nuire à sa qualité de vie et diminuer sa longévité de manière significative. C’est pourquoi vous devez l’aider à maintenir un poids santé.

 

Comment faire ?

Tout d’abord, surveillez ses portions. Lui donner des portions conformes à son niveau d’activité physique, son âge et sa taille va certainement l’aider à rester mince. Les animaux qui ont un accès constant à la nourriture ont tendance à manger beaucoup plus. Ne laissez donc pas le bol de nourriture à portée de l’animal toute la journée, mais donnez-lui à manger à heures fixes. Il aura ainsi moins tendance à manger sans fin… et sans faim !

 

Deuxièmement, informez-vous de la quantité de calories que votre animal devrait assimiler quotidiennement. Cela vous permettra de réajuster les portions que vous lui donnez au besoin. A cet effet, ne lui octroyez des friandises qu’occasionnellement.

 

Prévenir l’obésité de votre animal lui évitera d’avoir à vivre avec de nombreux problèmes de santé, comme les maladies cardiaques, le diabète, l’arthrite, etc. Si votre animal souffre déjà de l’une de ces conditions, renseignez-vous sur les remèdes homéopathiques qui peuvent le soulager, et ce, naturellement, et en toute sécurité.

 

Pour terminer, votre vétérinaire reste votre meilleure référence. N’hésitez pas à le consulter pour obtenir des conseils en matière de nutrition animale.

 

2. CHOISISSEZ UNE ALIMENTATION DE HAUTE QUALITÉ

Les bons choix alimentaires constituent une des bases essentielles d’une vie en santé. Choisir des aliments de haute qualité contribuera à donner à votre animal un pelage brillant, une peau saine et des yeux brillants. Cela aidera aussi à renforcer son système immunitaire et ses systèmes musculaire, digestif et articulaire. Bref, des aliments de haute qualité favorisent une bonne santé !

 

Mais, qu’est-ce qui est considéré comme un régime de haute qualité ? Une alimentation équilibrée doit être choisie en fonction de l’âge et de la race de votre animal. De nombreux commerces offrent des choix d’aliments sains, mais peut-être envisagerez-vous de cuisiner vous-même pour votre animal. Tout comme pour les humains, les aliments « fait-maison » sont reconnus comme étant de qualité supérieure à ceux déjà cuisinés que l’on trouve en magasin. Il est certain que cela constitue un investissement en temps, mais cet investissement sera vite rentabilisé sur le plan monétaire… sans compter que votre compagnon s’en portera beaucoup mieux !

 

Rassurez-vous ! Si vous manquez de temps, vous pouvez trouver de la nourriture commerciale de haute qualité en commerce. Assurez-vous toutefois de rester à l’écart des entreprises qui utilisent des ingrédients de remplissage bon marché ayant peu de valeur nutritive comme le maïs, le blé et le riz blanc. Le maïs, par exemple, n’est pas très digeste et peut provoquer des allergies et des douleurs articulaires.

 

Nourrir votre animal avec des aliments crus peut également s’avérer une bonne option. Même si leur utilisation est encore controversée, les aliments crus ont fait leurs preuve. Soyez toutefois vigilants quant à leur conservation puisque les risques microbiens sont plus importants à considérer avec ce type d’alimentation.

 

3. BOUGEZ !

Votre animal aime l’activité physique et il a raison ! Son corps a absolument besoin d’exercice pour être en bonne santé intérieure. Les chiens, en particulier, sont physiquement conçus pour être des athlètes naturels.

 

L’exercice leur fournit la stimulation et la tonification musculaire mentale dont ils ont besoin. Quand ils ne font pas assez d’exercice, ils risquent de s’ennuyer et de se mettre à adopter des comportements destructeurs dans la maison.

 

De plus, l’exercice aide à prévenir l’obésité et de nombreuses complications qui pourraient en découler.

 

Alors, sortez, marchez, courrez avec votre animal et fournissez-lui des jouets qui le stimuleront dans la maison. Ce ne sont pas les moyens qui manquent dans ce domaine ! Souvenez-vous qu’un animal qui bouge sera un animal en forme !

 

4. FAITES DU VÉTÉRINAIRE VOTRE ALLIÉ !

Benjamin Franklin a dit : « Une once de prévention vaut mieux qu’une livre de traitement.» Il avait raison ! Un examen de routine chez le vétérinaire au moins une fois par an s’impose. Comme les humains, les animaux ne tombent pas malades du jour au lendemain. En consultant votre vétérinaire de manière régulière, vous éviterez à votre compagnon de nombreux maux et maladies. Et si jamais votre animal devait malgré tout contracter quelque chose, le fait que sa santé générale ait été prise en charge régulièrement favorisera sa rémission.

 

Cela dit, vous pouvez également effectuer vous-même des examens de routine à domicile. Pour ce faire, assurez-vous que votre animal est calme et détendu et faites une observation globale du nez vers la queue. Vérifiez son nez, ses yeux, ses gencives et ses dents. Assurez-vous que ses pattes et ses griffes sont saines, palpez son ventre en essayant de déceler tout changement palpable des organes internes. Si vous remarquez quelque chose d’anormal, consultez rapidement votre vétérinaire.

 

5. DITES NON À LA SURVACCINATION

La vaccination : nécessaire ou pas ? Cette question a été très débattue, et l’est toujours. Certains vétérinaires pensent que tous les vaccins sont obligatoires et qu’il est préférable de suivre le protocole de vaccination, car il vaut mieux prévenir que guérir. D’autres préfèrent l’approche plus holistique et ne recommandent que les vaccins qui sont requis par la loi. Cependant, la décision vous revient !

 

La vaccination a sauvé de nombreuses vies, mais a également parfois été la cause de conditions comme l’épilepsie et l’autisme chez certains animaux. Elle peut malheureusement parfois raccourcir l’espérance de vie.

 

Si vous pensez que votre animal pourrait avoir été intoxiqué suite à un vaccin, vous pouvez supprimer tous les effets secondaires potentiels avec un remède homéopathique qui traite les dommages de vaccination et rétablit l’équilibre de l’organisme.

 

À votre tour ! Nous aimerions savoir ce que VOUS faites pour assurer qualité de vie et longévité à votre animal. Écrivez-nous dans la boîte de commentaires ci-dessous !