Arthrose : une affection discrète chez le chat

arthrose

Votre chat peut souffrir d’un vieillissement de ses articulations sans manifester sa douleur de manière évidente. Cependant, si vous l’observez

avec attention, vous pourrez détecter les changements liés à son arthrose et lui apporter le traitement dont il a besoin pour continuer à vivre confortablement.

L’arthrose est souvent évoquée chez le chien mais le chat n’est toutefois pas épargné. Cependant, chez lui, cela peut passer davantage inaperçu et a donc tendance à être sous-diagnostiqué.

 

Qu’est-ce que l’arthrose?

L’arthrose est un problème dû au vieillissement des articulations. Cette affection, fréquente chez les chiens avançant dans l’âge, peut aussi concerner des animaux plus jeunes, chats y compris.

Mais l’arthrose (de la hanche ou du coude) reste moins évoquée chez les félins.

Elle a tendance chez eux à passer davantage inaperçue. En effet, le chat est un animal relativement discret. Tous n’expriment pas ouvertement leur souffrance face à la douleur comme peuvent le faire les chiens.

 

Souffrance en silence

Certains chats vont s’isoler, souffrant alors en silence. Cela conduit donc cette pathologie à être sous-diagnostiquée.

Mais lorsque l’on connaît son animal, il est des signes qui ne trompent pas. Ce peut être un mouvement de «recul» alors qu’on le caresse, ou un feulement. On peut aussi éventuellement, chez le chat, remarquer des difficultés lors de ses déplacements, bien que la boiterie ne soit pas du tout systématique contrairement à ce que l’on peut observer chez le chien.

On peut constater également tout simplement des difficultés pour enjamber le rebord du bac à litière, voire une gêne évidente pour faire sa toilette.

L’arthrose peut donc alors tout à fait entraîner des problèmes de malpropreté. Des changements dans le comportement d’un animal sont toujours un signe à prendre en considération.

Un manque apparent d’énergie, dû à la douleur ressentie, empêchera le chat de sauter comme il avait auparavant l’habitude de le faire avec souplesse et facilité.

L’assurance santé animale prend en charge les douleurs liées à l’arthrose. Le vétérinaire pourra avoir recours à divers examens pour poser son diagnostic: manipulations, mais aussi radiographies.

 

Attention à l’excès de poids

Le traitement sera prescrit en fonction de l’âge, du stade d’évolution et des causes. Il pourra être médicamenteux (anti-inflammatoires), voire chirurgical. Une amélioration des conditions de vie du chat avec une réduction de la douleur est le but à atteindre. En effet, la guérison totale, malgré les avancées vétérinaires, n’est pas possible.

Cela pourra également s’accompagner d’un régime en cas d’excès de poids. L’obésité, qui peut avoir de nombreuses répercutions sur l’état de santé du chien et du chat, est aussi un facteur prédisposant de l’arthrose.

Les articulations sollicitées, du fait d’une pression plus lourde exercées sur celles-ci, conduisent à leur usure plus rapide.

 

Traitements sous contrôle

Un suivi régulier devra être instauré afin de s’assurer de l’absence d’effets secondaires sur l’organisme en cas de traitements médicamenteux, ou de l’ajuster en fonction de l’évolution de la pathologie.

Des compléments alimentaires pourront être distribués, sur recommandation vétérinaire. Il en existe élaborés à partir «d’ingrédients» naturels, qui pourraient aider à la régénération du cartilage.

D’autres soins issus des médecines douces et prodigués par des vétérinaires (hydrothérapie, ostéopathie, etc.) pourront quant à eux apporter davantage de bien-être aux animaux atteints d’arthrose.

CHAT

I) – Quelques plantes pouvant être données aux chats :

Dr Serge Arnaud vétérinaire

 

a)- Cassis (Ribes nigrum) :

Par ces feuilles et surtout ces bourgeons, le cassis est un puissant anti inflammatoire.
En stimulant les glandes surrénales, il permet la production de la cortisone de l’organisme qui va s’opposer à l’inflammation.
De plus, il possède des propriétés intéressantes de drainage.

b)- Reine des prés (Filipendula ulmaria) :

Par la présence de salicylates, cette plante possède des propriétés anti inflammatoires reconnues.
Attention, le chat étant très sensible aux dérivés salicylés, cette plante ne doit être utilisée que pendant de courtes durée. De même le Saule et le Frêne !
Commander
reine des prés

c) – Harpagophyton (Harpagophytum probescens) :

Les racines secondaires séchées de cette plante possèdent des propriétés antalgiques mis en évidence par des expérimentions sur le rat et la souris.
Elle peut être parfois à l’origine des diarrhées chez le chat notamment en TM.
Commander
harpagophytum

d) – La vergette du Canada (Erigon canadensis) :

Cette plante possède des effets proches de l’harpagophyton.

       

                                                 

e) – L’Ortie (Urtica dioïca)             

Commander

ortie

Par la présence se Silicium, elle contribue à régénérer les cartilages.

Elle possède aussi de nombreuses propriétés : hypotensive, diurétique…qui seront mises à profit pour le chat âgé.

II) – Quelques présentations de phytothérapie pour le chat :

-Teinture-mère : à raison d’une goutte/ kg /jour : à diluer en raison de la présence d’alcool en faible quantité que le chat n’apprécie pas toujours…

-Macérat glycériné : la teinture-mère étant diluée au 1/ 10 dans de la glycérine, la présence de l’alcool se fait moins sentir. Cette présentation concerne les bourgeons. Posologie identique que les TM.

– EPS ou extrait de plantes standardisés : sans alcool mais parfois amère (harpagophyton) : 1 ml/ 5 kg en général.

– Solutions buvables : Phyto vieillesse-arthrose (Phyto compagnon)…

– Gélules : Glycasane, Cartimax mini…

– Comprimés  : Pernacox , Flexedin, Canisil …

– Boulettes : Easypill raideurs articulaires chat…

– Tisanes : conseillées par ma consœur Céline Moussour : tisane de Mélisse pour traiter l’anxiété des chats âgés..

 
Cette liste n’est pas limitative et pourra être complétée ultérieurement !

Bibliographie :

 

-Le ba.ba des plantes pour mon chat de Céline Gastinel Moussour (vétérinaire)
Le chat
– Des plantes et soins naturels pour mon animal de compagnie de Céline Gastinel Moussour.
Des plantes et des soins....

DES PLANTES et des SOINS NATURELS pour mon animal de compagnie

– L’animal médecin de Charles Pilet (vétérinaire, ex directeur de l’ENVA).
l'animal

L’ANIMAL MÉDECIN

– Médecines douces pour animaux de Marie-France Muller (naturopathe).

médecines douces pour animaux

MÉDECINES DOUCES POUR ANIMAUX


 CHAT