LA CONJONCTIVITE

La conjonctivite

Une conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, le tissu tapissant l’intérieur des paupières et la couche externe de la cornée. Cette inflammation, qui concerne un seul œil ou les deux, peut résulter d’une allergie aux pollens, aux graminées, etc, d’une infection par des virus, bactéries ou champignons, etc. Elle est souvent accompagnée d’un écoulement oculaire. La conjonctivite est l’affection oculaire la plus fréquente du chat.

Les symptômes de la conjonctivite

Les symptômes varient en fonction de la cause. L’observation des écoulements oculaires permet d’orienter le diagnostic. En général les infections causées par des bactéries ou champignons provoquent des écoulements épais, de couleur jaunâtre ou verdâtre. Les paupières peuvent se coller en raison du pus qui s’est formé dans la région afin de combattre l’infection. Les allergies, en revanche, provoquent plutôt des écoulements clairs ou aqueux.
Quelle que soit la cause, un chat qui souffre de conjonctivite ferme les paupières, « cligne des yeux », et sa 3ème paupière est souvent visible. Cette 3ème paupière présente chez les chats et les chiens est normalement cachée sous la paupière inférieure. Elle joue un rôle dans la fabrication des larmes et aussi « d’essuie-glace » pour éliminer les poussières de la cornée lorsque l’animal cligne des yeux. L’homme ne possède pas cette 3ème paupière. Une conjonctivite est souvent douloureuse, et le chat se frotte les yeux avec ses pattes.

Une autre maladie peut être en cause

Une conjonctivite en général n’est pas grave. Toutefois, dans les cas avancés de l’infection, lorsque aucun traitement n’a été initié, les autres structures de l’œil peuvent être atteintes. La vision peut alors être altérée. Par ailleurs certaines infections ou des corps étrangers peuvent provoquer un ulcère de la cornée. Cette affection est très grave. Une conjonctivite peut aussi être un symptôme d’une autre maladie, comme par exemple l’infection par le FIV (virus de l’immunodéficience féline ou SIDA du chat).

Comment traiter une conjonctivite ?

Les conjonctivites sont traitées en fonction de la cause. Un écouvillon permet de faire un examen bactériologique, un grattage de la conjonctive un examen virologique. Les collyres ou les pommades pour les yeux sont généralement les médicaments de choix. Si une allergie est en cause, des anti-inflammatoires (corticoïdes) sont utilisés. Lors d’une infection, des pommades ophtalmiques bactéricides ou fongicides sont appliquées. Dans les cas graves, des antibiotiques oraux sont utilisés en plus des préparations topiques. La plupart des cas répondent au traitement.

A noter que les pommades à base de corticoïdes ne doivent pas être utilisées en cas d’ulcère cornéen. Cela peut empêcher la guérison et même aggraver l’ulcère.

L’herpès virose du chat (coryza du chat)

L’herpès virus félin (FHV-1) est le virus responsable de la rhinotrachéite chez les chats. Le virus infecte surtout les jeunes, mais peut rester en latence pendant des années, et réapparaître lorsque le chat subit un stress, ou tombe malade.
Ce virus provoque également des symptômes oculaires : conjonctivite et kératite (inflammation de la cornée). L’herpès virus est l’une des causes les plus communes de la conjonctivite chez le chat. Les chatons sont les plus touchés et, dans la majorité des cas, ils présentent, en plus de la conjonctivite, des signes d’une infection respiratoire, comme un écoulement nasal.