Jouer, l’exercice favori de votre chat

 

Jouer est vital pour le chat. C’est par ce biais qu’il a appris tout petit dans sa fratrie à se comporter en société et à chasser. Devenu adulte, il a encore besoin de jouer pour se libérer du stress… et garder la ligne. S’il est toujours heureux de courir après une balle ou de projeter un bouchon en l’air, il a désormais à sa disposition des jouets de nouvelle génération qui sollicitent tous ses sens et toute son habileté.

 

Une affaire de spécialistes

Les jeux préférés de votre chat sont ceux auxquels vous participez

football avec une balle lumineuse, sonore ou brillante, canne à pêche munie d’une souris, d’un oiseau ou d’une plume à agiter sous son nez, plumeau chatouilleur, ou parcours d’agilité cat : avec un laser de poche, vous faites courir un point rouge sur les murs et votre chat essaie de l’attraper.

Cependant, quand vous n’êtes pas là, votre petit compagnon a besoin de jouer tout seul cette fois, c’est primordial pour son équilibre. Et afin de répondre au plus juste à ses attentes, certaines gammes de joujoux sont aujourd’hui supervisées par des vétérinaires et des comportementalistes.

La roue sans fin

Les chats sont curieux et patients. Tout ce qui leur rappelle l’affût et l’attaque les met en joie. C’est pourquoi ils ne se lassent pas du crazy circle, un jouet creux en forme de cercle dans lequel tourne une balle de ping-pong, visible mais impossible à déloger de son compartiment. Le chat peut la toucher, la faire rouler plus vite, mais pas question de l’extraire de son logement. Certains modèles sont pourvus d’une souris montée sur élastique en leur centre pour renforcer encore l’attrait de l’utilisateur félin.

Griffer tout son soûl

Toujours en super forme, votre compagnon à moustache va évacuer son trop plein d’énergie sur une planche à griffer révolutionnaire, la Senses Catit Design. Ronde et posée sur un tapis stabilisateur en caoutchouc, elle accueille en son centre cartonné les puissantes foulées du chat décidé à s’offrir une séance de « griffure », à faire jouer ses muscles longilignes et à éprouver le plaisir extraordinaire de stimuler les terminaisons sensorielles de ses pattes avant. En maîtresse attentionnée, vous glisserez quelques friandises et une pincée d’herbe à chat séchée dans les trous, et voilà de quoi provoquer l’addiction pure et simple de votre chat pour ce griffoir d’un nouveau type.

Self service

Après l’effort, le réconfort : c’est au tour du Pipolino d’attirer le chat. Ce cylindre de caoutchouc aux couleurs sympathiques (rose, bleu et vert anis) contient des croquettes. Les orifices réglables permettent à tous les types d’aliments secs d’être utilisés, quelle que soit leur forme et leur grosseur. Si le chat veut manger, il fait rouler le Pipolino pour libérer les croquettes. Certains y vont à coups de patte, d’autres à coups de museau, chacun sa technique. Ce dispositif permet de lutter contre la boulimie, l’anxiété et l’agressivité. Le chat a l’impression de chasser et il mange moins qu’en allant simplement à sa gamelle.

Des classiques revisités

A la place du bouchon suspendu par une ficelle à la porte, offrez un Bungee à votre chat. C’est une souris de 52 cm, suspendue à la poignée tête en bas par une queue qui s’étire quand le chat s’accroche au jouet. Plus tard, sortez le hamster vibrant. Vous tirez sur la ficelle et le voilà qui file sous le nez de votre chat en se dandinant, tout prêt à recevoir sans broncher le coup de patte qui l’aurait assommé dans la nature. Après, votre chat ira s’installer sur son tapis d’éveil, mi-peluche, mi-sisal, parfumé à l’herbe à chats et muni d’un miroir et d’un arceau où se balancent clochette et souris. Il y a même une poche qui crisse au toucher.
Au fait cachez toutes ces merveilles à votre petit dernier, il pourrait délaisser ses propres jouets pour ceux du chat…