Paracétamol Chien & Chat

le paracetamol chez le chat et le chien

J’hypnotic Du Royaume Princier

Le paracétamol, l’aspirine et l’ibuprofène (acétaminophène à l’étranger) fréquemment utilisé chez l’homme, provoquent beaucoup d’intoxication chez le chat et le chien. Il ne faut donc pas oublier que les traitements pour l’homme sont DANGEREUX chez l’animal.

Dans le paracétamol, un enzyme situé dans le foie utile pour le cheminement et la transformation du médicament est peu présent et inexistant chez le chat, ce qui provoque une accumulation dans le foie qui part la suite atteinte le sang (méthémoglobinisation) , c’est un défaut majeur dans le transport d’oxygène.

Chez le chat la moindre absorption est dangereuse , en quelque heure il atteint le foie et entraîne la mort !
LE PARACÉTAMOL NE DOIT EN AUCUN CAS DONNÉ A UN CHAT !

Les chiens, eux sont sensibles au surdosage qui est rapide chez les petits chiens, ce qui peut causer la mort !
C’est pour cela que comme chez le chat LE PARACÉTAMOL NE DOIT EN AUCUN CAS DONNÉ A UN CHIEN !

Quels sont les symptômes ? Pour le chien comme pour le chat (qui pour lui sont plus forts et plus rapides) , vomissements, salivation, trouble sanguin (sang marron) , défaillance du foie qui peuvent entraîner des œdèmes, hypothermie et mort. 

Voilà ce qui peut se passer quand on ne sait pas et qu’on pense bien faire, inquiétant ? Pire, je dirais atroce

Que faire en cas d’intoxication ? Appeler votre vétérinaire (le plus proche possible ou celui de garde) , c’est une question de vie ou de mort !
Il existe des “antidotes” , la N-Acétyle-Cystéine et la vitamine C, mais n’oubliez pas seul un vétérinaire peut l’administrer convenablement, n’aggravez pas les choses en voulant le faire vous-même ! Malheureusement, celui-ci ne suffit pas, l’animal doit souvent être hospitalier” pour le faire vomir, perfuser, tenter de sauver le foie, l’oxygéner.

Même avec le traitement le chien et plus le chat ont des risques de mourir lors de l’intoxication. Si le foie est mort la médecine vétérinaire ne permet aucune transplantation !

L’aspirine et l’Ibuprofène sont aussi responsables d’intoxication fréquente chez le chien et le chat. Ils sont traités ensemble, car ils ont le même mécanisme.

Ces deux médicaments agissent pour limiter une inflammation ( Douleur, rougeur, fièvre, … ) mais ont comme effets secondaires d’abaisser la protection de l’estomac, la protection de l’intestin et diminue la circulation du sang dans les reins. Une action antiplaquettaire d’ajoute a tous ça et perturbe la bonne coagulation du sang dans le corps, elle entraîne des saignements anormaux.
Ces effets secondaires apparaissent à des doses beaucoup plus faibles pour le chien et le chat que pour l’homme. Le chat est encore une fois plus sensible que le chien.

ILS NE DOIVENT DONC EN AUCUN CAS ETRE DONNE A VOTRE ANIMAL !

Votre vétérinaire peut vous prescrire de l’aspirine pour votre chien et chat pour limiter les caillots de sang dans les vaisseaux, ce n’est en aucun cas une raison pour l’utiliser à tort et à travers une fois prescris, vous devez suivre tout ce que vous dit votre vétérinaire !  AUCUNE AUTO-MÉDICATION 

Les symptômes, pertes d’appétit, anorexie, vomissement, diarrhées, hémorragie digestive, douleur abdominale, hémorragie dans le corps. Après plusieurs jours d’intoxication, atteinte rénale, hépatite, atteinte système nerveux central et décès de l’animal.

Traitement, comme pour le paracétamol la première chose à faire est d’appeler votre vétérinaire, urgence vitale !! Il vous donnera des conseils afin de sauver votre animal, comme le faire vomir ou donner du charbon activé avant de l’emmener à la clinique.
Pour ces deux médicaments, il n’y a aucun antidote !

Les soins sont de nettoyer le corps, protéger les organes et soutenir les fonctions vitales. L’hospitalisation est donc fréquente. Seront administrés protecteurs hépatiques et rénaux, pansement gastro-intestinal, antalgique et antibiotique.

Dans les cas plus graves, on est amené à la transfusion.

La mort de l’animal est inévitable en cas de fortes intoxications.

ATTENTION : Ne jamais soigner son animal soit même et encore moins avec des traitements pour l’homme.