Comment présenter un nouveau chaton

Mon Livre Numérique vendu sur Amazon

Cliquez sur la couverture du Livre

Comment bien accueillir son chat

0.99e

séparation

Vous avez décidé d’adopter un nouveau chaton et vous pensez que cela va faire plaisir à votre vieux « matou »… Ceci est loin d’être évident ! Les chats sont des animaux territoriaux, qui n’aiment pas les changements dans leur environnement, et en particulier l’arrivée d’un nouveau compagnon. Sifflements, crachats, votre salon peut vite se transformer en champs de bataille. Voici quelques conseils pour réussir au mieux cette cohabitation.

Avant toute chose

Si vous souhaitez posséder deux chats dans votre foyer, le mieux est de les adopter en même temps, ou d’adopter le deuxième le plus tôt possible. L’acceptation sera d’autant meilleure s’il n’y a pas une grande différence d’âge entre les deux chats. Un vieux chat aura du mal à supporter l’espièglerie d’un chaton. Jouer, mimer des scènes de combats font partie du comportement normal d’un chaton et celui-ci va solliciter son compagnon. Plus votre premier chat est jeune, plus l’adaptation à la nouveauté sera facile. On estime qu’avant l’âge de 4 ans, un chat accepte très facilement la venue d’un nouveau chat.

 

Rivalité entre mâles

En général les chats de sexes opposés s’acceptent mieux, la cohabitation entre femelles est en général assez bonne. La stérilisation a tendance à diminuer les conflits. En revanche, la rivalité entre deux mâles est toujours importante. Les mâles, même castrés, sont en effet très territoriaux. Une chose essentielle à considérer est la personnalité de vos deux chats. Le caractère du nouveau chat doit « coller » le plus possible à celui du plus ancien.

 

Planifier la venue du chaton

L’introduction du nouveau chaton doit être planifiée avec soin. Il faut tout d’abord s’assurer que les tests FIV, leucose ont été effectués et que les vaccinations et les traitements antiparasitaires sont à jour. La plupart des chats ne sont pas prêts à accepter un nouveau membre dans la famille, ils ont besoin de temps pour s’habituer à l’idée. Il est important d’avoir de la patience et ne pas précipiter les choses. La rencontre doit se faire avec prudence.

Isoler le nouvel arrivant

A son arrivée, le nouvel arrivant est isolé dans une pièce, par exemple une chambre, de façon à ce qu’il n’y ait aucun contact visuel possible entre les deux chats. Ouvrez sa caisse de transport et laissez-le explorer sa chambre tranquillement. Prenez cette caisse de transport, et laissez-la dans le salon, à la portée du chat de la maison afin qu’il puisse l’explorer. Observez son comportement : il peut se mettre à grogner, et même s’attaquer à la caisse ou l’approcher juste avec curiosité et la renifler avec enthousiasme. Laissez cette caisse jusqu’à ce qu’il n’y porte plus aucun intérêt. Une heure environ après avoir enfermé le chaton dans la chambre, vous pouvez y retourner. Les chats ont besoin d’explorer leur environnement avant de pouvoir interagir socialement. Asseyez-vous calmement et laissez-le s’approcher de vous, sans forcer le contact. Venez ainsi le voir 3 ou 4 fois par jour dans sa pièce.

Rassurer votre vieux compagnon

Le chat de la maison peut commencer à grogner lorsque vous revenez vers lui car vous sentez « l’intrus ». Il va probablement se poster devant la chambre d’isolement et se mettre à renifler la porte. Ne passez pas à la deuxième étape avant que les réactions hostiles à l’odeur du chat, de la porte et de la caisse de transport ne cessent. Il est important de vous comporter avec votre chat de manière habituelle, en lui accordant du temps et le rassurant. Lorsque vous sentez que votre chat s’est habitué à l’existence limitée du nouveau venu, il est temps de passer à la deuxième étape, c’est-à-dire faire en sorte qu’ils se voient mais sans contact physique.

 

Le face-à-face

Enfin passez à l’étape finale lorsque les chats semblent relativement calmes en présence de l’autre et que les sifflements et grondements sont minimes. Vous ouvrez alors la porte de la chambre, en restant à l’écart. S’ils commencent à se battre, tapez dans vos mains ou criez de façon à les effrayer, sans essayer d’intervenir en prenant un chat dans vos bras. Le processus complet peut prendre de plusieurs jours à plusieurs mois ou plus. La patience est de mise !

 

IMPORTANT

Identifier les signes d’anxiété

Vous devez surveiller les signes de stress.
Toilettage excessif, vomissements après le repas, malpropreté sont par exemple des signes d’anxiété. Il est important de leur fournir deux litières et deux espaces de repas séparés pour limiter le stress.
Avec le temps, ils peuvent déclarer une trêve et même se rapprocher (se toiletter mutuellement ou même partager des aires de repos). Il se peut qu’ils finissent par devenir les meilleurs amis du monde…